Episode 4 : Mathias découvre Spring (et un peu plus OSGI)

Dans l’Episode 2, je vous ai parlé de ma découverte de J2EE.
Si j’ai été émerveillé par la plateforme, j’avoue qu’elle était assez complexe.

C’est alors que la lourdeur des framework J2EE a donné naissance à une alternative qui s’est voulu plus simple : Spring.

J’aime bien Spring, je pense que vous le savez déjà :)
C’est pour moi en quelque sorte l’équivalent de l’esprit d’ALT.Net, mais en Java.

Ce fut alors la mode des IOC, et de l’approche orienté POJO. Quand j’ai découvert cela, je me suis rendu compte à quel point le framework d’Eclipse RCP pouvait être compliqué…
La gestion de dépendance et de publication/consommation de service devenaient extrêmement simple.

La ou Spring n’était qu’un framework, « SpringSource DM Server » est, quand à lui, un vrai serveur J2EE mais avec une architecture complètement différente de ses concurrents : il est basé sur le même moteur OSGI qu’Eclipse !

L’installation de nouvelles applications vous semble pénible ? SpringSource DM Server offre un « AppStore » pour installer un nouveau service et ses dépendances en 2 cliques!

Pour ceux qui ont lu mon billet sur WebMatrix, la fonctionnalité n’est pas tout à fait la même que c’elle du produit Microsoft.Vous pouvez ici installer bien d’autres choses que des applications Web: des ESB, des serveurs Web (car oui, en Java, on a le choix entre Tomcat, Jetty et autres), etc.
Vous voulez installer un serveur de Messaging ? Installer ActiveMQ en quelques cliques : http://www.springsource.com/repository/app/bundle/version/detail?name=com.springsource.org.apache.activemq&version=5.3.0

Vous trouvez plus d’infos sur http://www.springsource.com/products/dmserver/repository


En plus de tout ces avantages, SpringSource DM Serveur offre un interface d’administration d’un pure merveille, j’en bave quand je vois que Microsoft reste attaché à sa MMC…
Et comme si ça ne suffisait pas, SpringSource ont racheté Hyperic qui est une appli Web de Monitoring applicatif, ce qui rend l’administration de votre serveur  encore plus professionnel.

Petite conclusion:

  • l’IOC c’est cool, vive l’approche POJO
  • OSGI c’est de la bombe. Cela permet aussi bien de gérer des plugins dans un IDE, que des middleware dans un serveur d’applications
  • l’installation d’une plateforme applicative doit être simple et facile, autant que de lancer un Setup de EasyPHP ou de cliquer sur un lien d’un « AppStore »
  • vive les interfaces Web d’administration, à mort la MMC
About these ads

À propos Mathias Kluba
Nom : Kluba Prénom : Mathias Né à Łódź (Pologne) le 11 août 1983 Vie à Issy-les-Moulineaux (France) J'aime : - l'informatique - la musique - le dessin de temps en temps... - le cinéma - refaire le monde

3 Responses to Episode 4 : Mathias découvre Spring (et un peu plus OSGI)

  1. Ping : Episode 5 : Mathias découvre Gigaspaces « The World is mine

  2. Ping : Introduction : Mathias est heureux… mais pourquoi ? « The World is mine

  3. Ping : Post épisode: Mathias découvre Cloudfoundry et le PaaS « The World is mine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :